Happening Chateaubriand, ou la science française à la rencontre des étudiants israéliens

This slideshow requires JavaScript.

Le Service de coopération scientifique et universitaire de l’Ambassade de France en Israël a organisé vendredi 6 décembre 2013 une matinée d’information sur ses bourses scientifiques Chateaubriand. C’est le premier évènement du genre à avoir été organisé à l’Institut Français d’Israel. Il visait à informer les étudiants israéliens des possibilités et des avantages qu’offre le système universitaire et de recherche français.

Une cinquantaine de personnes étaient présentes. La grande majorité d’entre eux sont des scientifiques en sciences exactes de niveau doctorat ou post doctorat et sont venus de toutes les universités d’Israël.

A leur arrivée, des brochures d’information sur les études en France en hébreu et en anglais leur ont été distribuées. De plus, un livret a été spécialement édité à cette occasion. Réalisé par Melle Alix Thuillier, il comprenait le témoignage d’anciens boursiers ainsi que des informations pratiques sur le système scientifique et universitaire français et sur la vie en France.

La matinée a commencé par un mot de bienvenue du Directeur de l’Institut français, M. Olivier Rubinstein, qui a insisté sur le fait que la France souhaite accueillir davantage de boursiers scientifiques dans les années à venir. Puis, Dafna Lebowitz, coordinatrice des bourses Chateaubriand, a fait une présentation en hébreu expliquant pourquoi la France est un pays de choix pour poursuive ses études et quels sont les avantages à être boursier du gouvernement français. Elle a également détaillé la procédure de candidature. Le Dr Jacques Baudier, Attaché de coopération scientifique et universitaire, a ensuite présenté le système français d’éducation supérieur et de recherche.

Ce fut ensuite au tour de deux anciennes boursières Chateaubriand d’exposer leur projet de recherche et le bilan personnel et professionnel qu’elles ont tiré de cette expérience française. Elles en ont profité pour donner quelques conseils d’ordre pratique sur la vie en France.

La demie heure prévue pour la séance de questions/réponses n’a pas suffi à satisfaire les étudiants réunis qui ont échangé avec les différents intervenants pendant plus d’une heure. La plupart des questions portaient sur les critères de sélection des boursiers, le coût de la vie en France, le statut de leur conjoint lors de leur séjour en France ainsi que sur la scolarité de leurs enfants.

L’événement s’est achevé par un petit-déjeuner offert par l’Institut français d’Israël. Il faut également noter que ce moment informel a permis aux participants de poser davantage de questions et de remercier les organisateurs pour cette matinée d’information. Ils ont notamment souligné que cette journée d’information est une initiative unique qu’aucune autre ambassade européenne ne propose aux étudiants israéliens.