Remise des Palmes Académiques aux Professeurs Abraham Hefetz et Hervé Bercovier

La médaille de Chevalier des Palmes Académiques a été remise ce lundi 19 novembre 2012, aux Professeurs Abraham Hefetz et Hervé Bercovier. La cérémonie a eu lieu à l’Institut Français, en présence du Conseiller de coopération et d’action culturelle, Olivier Rubinstein, et du nouvel Attaché pour la science et la technologie, Dr Jacques Baudier. Entourés de leurs familles et de leurs amis proches, les deux professeurs ont reçu avec grand plaisir cette distinction remise par la France, à laquelle ils sont tous deux très attachés.

This slideshow requires JavaScript.

Hervé Bercovier est professeur de Microbiologie Clinique à l’Université Hébraïque de Jérusalem depuis 1989 et a été Vice Président pour la recherche et le développement de cette même université de 2001 à 2009. Ses aptitudes lui ont permis d’occuper des postes à responsabilité tels que Coprésident du Haut Comité Scientifique pour la coopération entre la France et Israël (2003-2009), et Secrétaire General de la Fondation France-Israël. Ancien pasteurien, diplômé de l’école nationale vétérinaire de Maisons-Alfort et lauréat de la faculté Paris Créteil, il enseigne la bactériologie médicale aux étudiants en médecine, dentistes et en master. Ses activités de recherche couvrent des sujets lies à la taxonomie et la pathophysiologie des agents de maladies infectieuses. Il a publié plus de 130 articles scientifiques, 5 brevets et plus de 10 chapitres dans différents livres. C’est en français et en hébreu, la langue de deux pays chers à son cœur, qu’il a tenu à remercier ses proches et la France.

Avraham Hefetz incarne l’expérience après près de quarante ans de services. Ses qualités d’enseignant-chercheur lui ont valu d’être invité à dispenser son enseignement un peu partout en Europe. Après des études de biologie à l’Université de Tel-Aviv, le professeur Hefez a réalisé sa thèse et études post-doctorales aux Etats-Unis. Il s’est consacré à l’évolution de la sociabilité et de la communication chez les insectes sociaux. Ses travaux ont été financés par des organismes prestigieux en France, comme en Israël. L’université Paris XIII lui a conféré le titre de docteur Honoris Causa en 2001 en reconnaissance de son étroite collaboration avec les chercheurs de cette université, ce que le professeur a cité comme l’un des moments les plus importants de sa vie professionnelle, avec l’obtention de sa thèse de doctorat.