Le dialogue de la vie entre un virus et une cellule

Combien de gènes sont nécessaires pour entretenir une cellule vivante ? Sans aucun doute, beaucoup plus que le petit nombre de gènes présents dans les virus. C’est la raison pour laquelle les virus ont développé la capacité à “emprunter” des gènes aux cellules qu’ils attaquent. Encore plus de questions se posent lorsqu’un virus ne tue pas la cellule qu’il attaque mais plutôt vit harmonieusement à l’intérieur d’elle. Comment le virus et la cellule parviennent-ils à un compromis existentiel ? Le Professeur Yossef Shaul, Chef du Département de Génétique Moléculaire à l’Institut Weizmann, étudie les interactions entre les virus et leurs cellules hôtes.

Au cours de ses recherches sur le virus de l’hépatite B, qui infecte les cellules hépatiques pendant des années, l’équipe du Professeur Shaul est arrivée à déchiffrer le dialogue moléculaire institué entre le virus et la cellule pour se mettre d’accord sur leur coexistence. Ce dialogue a lieu entre les protéines codées à la fois par les gènes viraux et cellulaires.

JPEG - 8.3 ko

Ces découvertes ont conduit au développement d’un vaccin avancé contre le virus de l’hépatite B. De plus, elles ont montré comment l’infection virale pouvait être contrôlée par une nutrition appropriée, riche en protéine PGC1-Alpha.

D’après Vardina TRIGANO, VI Chercheuse